Diwali in Jaipur

Expérience exceptionnelle : célébrer Diwali à Jaipur

Pour commencer, qu’est-ce que Diwali ?
Il s’agit de la fête la plus importante pour les hindous mais également très populaire auprès de tous les Indiens et s’étend dans sa globalité sur 5 jours. La fête célèbre le retour du Roi Rama, dans sa capitale, Ayodhya, avec son épouse Sita qui avait été kidnappée par le démon Ravana. Ainsi, on célèbre la victoire du bien sur le mal, de Rama sur Ravana. Diwali, vraiment célébré le troisième jour, cette année le dimanche 30 octobre, est le jour le plus important et correspond au dernier jour de l’année du calendrier hindou Vikram.
Diwali est aussi appelé la « Fête des lumières ». En effet, initialement, les habitants d’Ayodhya avaient allumé des petites lampes en terre cuite pour éclairer le chemin du retour de Rama. De nos jours, on trouve encore quelques lumignons mais également des guirlandes lumineuses et des spots, qui éclairent presque toutes les maisons, et surtout on tire de nombreux feux d’artifices de partout dans la ville ; les indiens en raffolent. De plus, on pourrait comparer Diwali à Noël pour les pays occidentaux, les Indiens s’offrent des cadeaux et profitent de l’occasion pour enfiler leurs plus beaux vêtements. Il ne reste donc plus qu’à être prêt pour les festivités.
Maintenant que vous savez ce que représente Diwali pour les Indiens, je peux vous parler de mon expérience à Jaipur durant cette grande fête de Diwali.
Tout d’abord, je dois dire que j’avais la chance d’être avec mes parents, ce qui a son importance, vous comprendrez plus tard pourquoi. Nous sommes arrivés à Jaipur en train tard dans la soirée du samedi, la veille de Diwali. Nous avons donc pris un rickshaw pour nous rendre à notre hôtel et nous pouvions déjà observer deux choses : le nom de « ville rose » pour Jaipur n’a pas été donné pour rien, lorsque nous avons traversé la vieille ville, malgré la nuit, nous voyions que tous les bâtiments étaient en effet rose (orangé) et Diwali est bien la fête des lumières, de nombreux bâtiments étaient éclairés et ce n’était qu’un petit aperçu qui annonçait quelque chose de grandiose.
Le lendemain, jour des grandes festivités, nous avions revêtu des habits traditionnels : kurta pour mon père et moi et salwar-kameez pour ma mère.La journée, nous avons visité la ville. Nous avons commencé par Hawa Mahal, plus connu sous le nom de Palais des vents. Ce n’est certes qu’une façade mais on peut s’arrêter un long moment pour contempler ce magnifique monument d’art rajput.hawal-mahal Le mieux est d’aller dans les boutiques en face pour avoir une vue en hauteur, ce qui offre également la possibilité de voir les montagnes entourant Jaipur et le Fort du Tigre trônant au-dessus de la ville. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le City Palace, lieu de résidence du Maharaja, encore aujourd’hui. Malgré la petite taille de la partie musée, comparativement à la partie habitée, on peut tout de même sentir l’immensité de ce complexe au mélange d’art rajput, moghole et européenne. On y voit également des vêtements d’antan, notamment des tenus royales de polo, quelques armes utilisées à l’époque mais on ressent également la grandeur du royaume du Maharaja avant la venue des Anglais. Nous nous sommes ensuite rendus au Jantar Mantar, un observatoire astronomique, datant du 18e siècle. Même pour les non-passionnés d’astronomie ou autres sciences, cet observatoire est intéressant car il est grandiose avec notamment le Brihat Samrat Yantra, haut de 27 mètres, qui est le plus cadran équatorial du monde. De plus, c’est un autre signe de la puissance du Royaume du Maharajas. Pour finir la journée en beauté, nous sommes allés au Temple des singes où nous avons eu un magnifique coucher de soleil sur Jaipur.
Tout au long de la journée déjà, nous sentions l’odeur de la fête. Les Indiens étaient joyeux et la ville avait déjà revêtu ses habits de fête avec notamment de grandes décorations à travers toute la ville. Le vrai spectacle avait tout de même lieu le soir. Ainsi, après notre journée bien remplie de visites, nous sommes restés dans la vieille ville une fois la nuit tombée. Nous avons juste flâné dans les rues mais c’était suffisant pour se rendre compte de la grandeur de la fête. De nombreuses rues étaient illuminées avec des motifs tous différents les uns de les autres : « Svastika », symbole de bonheur dans la religion hindoue ; « Shatkona », l’étoile à 6 branches qui représente l’union de l’homme et de la femme ; le orange-blanc-vert du drapeau indien, et bien d’autres encore. Nous avons donc marché un long moment dans cette atmosphère festive, mais très familiale. En effet, nous avons croisé de nombreuses familles et avons eu l’opportunité d’échanger avec beaucoup d’entre elle. Les locaux, surtout les enfants étaient amusés de voir des Occidentaux lors de cette fête, beaucoup de personnes nous ont demandé de prendre des photos avec eux. L’ambiance était très agréable, calme et tout le monde était dans la volonté de passer un bon moment en famille. C’est la raison pour laquelle j’étais très content de la présence de mes parents, d’autant plus que je ne les avais pas vus depuis 5 mois.
Le lendemain, la tête riche de souvenirs de la veille, nous étions prêts à visiter à nouveau, les alentours de Jaipur cette fois-ci. Nous nous sommes rendus au Fort d’Amber. Ce monument est imposant vu depuis la route comme il est légèrement en hauteur.amber-fort Il parait d’autant plus immense de l’intérieur, c’est un vrai labyrinthe. Il est dit qu’il s’agit du plus grand fort au monde après le Fort de Gwalior, en Inde également. Ce fort comporte une partie publique avec notamment le hall d’audience publique et également une grande partie privée où les endroits sont tous plus beaux les uns que les autres. On arrive tout d’abord sur la salle d’audience privée où il y a de magnifiques colonnes, puis on passe par une porte ornée d’un fronton d’art rajpute, d’où les femmes du Maharaja lui jetaient des fleurs à son retour. Cette porte débouche sur le jardin des femmes qui est très bien arrangé avec le symbole « Svastika » en plein milieu. On continue ensuite la découverte de nombreux passages et salles. Après cette visite, nous nous sommes arrêtés sur la route pour observer Jal Mahal, le Water Palace. C’est un palais dont on ne voit que le dernier étage, le reste étant enfui sous les eaux. La couleur du palais ressort vraiment avec un soleil de fin de journée et le fait qu’il soit niché tout seul au milieu du Lac Man Sagar lui donne un aspect mystérieux.
Après ces 2 journées très enrichissantes à Jaipur, il était malheureusement temps de quitter cette magnifique « ville rose ». Cependant, nous sommes repartis joyeux et conscients de cette chance que nous avons eu d’avoir pu assister à cette grande fête de Diwali dans cette ville si chaleureuse.

Etienne Coltat
Jeune étudiant parcourant le monde pour découvrir tous les trésors qui s'y cachent. Suivez ses aventures ci-dessous :

About the Author

By intern.pandm / Administrator

Follow intern-pandm
on Nov 04, 2016

Sans commentaires

Laisser une réponse

Conseil gratuit
Recevez un devis gratuit de notre expert pour votre séjour personnalisé
Avis voyageurs Lisez les commentaires de nos voyageurs
NE MANQUEZ JAMAIS NOS OFFRES – AIMEZ NOTRE PAGE & ABONNEZ-VOUS