La vie en rose à Jaipur

Pour les amoureux de curiosités et de splendeurs du passé, Jaipur demeure un livre ouvert sur l’histoire et une visite incontournable pour comprendre les origines du Rajasthan. C’est en 1400 avant Jésus-Christ que les Rajpoutes Kachhvahas, cavaliers nomades venus du nord-ouest y fondèrent divers royaumes.  Après l’avènement du règne Moghol au XVI è siècle, leur lutte s’intensifia.  La ville d’Amber fut renommée Jaipur (« ville de la victoire ») et déplacée de quelques kilomètres en 1728 par le maharaja rajpoute Jai Singh II.

La réalisation de Jaipur fut établie selon des normes basées sur l’astronomie et l’architecture sacrée à Vidyardhar Charlatanry, un brahmane bengali.  La ville fut divisée en 9 mohallas (quartiers) distincts correspondant aux planètes de l’astrologie hindoue. La cité ne devint rose qu’à partir de 1883 à l’occasion d’une visite officielle du Prince de Galles. Les murailles d’enceinte et la ville toute entière furent repeints dans cette couleur, symbole d’hospitalité.

Il faut prévoir pas moins de trois jours pour profiter pleinement de la beauté visuelle et olfactive de cette ville à taille humaine qui contraste énormément avec l’effervescence et le bruit omniprésent de New Delhi.

Le mois d’Avril correspond à la période des mariages et c’est dans le quartier des bazars en face de l’éponyme Hawa Mahal (Le Palais des vents) que les femmes viennent se faire faire des tatouages décoratifs au henné sur les mains et les avant-bras.

Les temps ont bien changé alors qu’au XVIII e siècle les pensionnaires des harems restaient cachées derrière les 953 Jharokhas (fenêtres ciselées) du Palais pour observer la rue sans être vues !

Le marché aux fleurs de Jaipur est également en pleine effervescence en ces temps de festivités : colliers de jasmin ou cotons imbibés de parfums de fleurs à loger au creux de l’oreille, c’est un véritable feu d’artifice de couleurs et d’odeurs où les vendeurs vous abordent avec gentillesse.

Avant de me rendre au City Palace j’ai fait une halte à l’observatoire à ciel ouvert Jantar Mantar conçu par Jai Singh II en 1734. Ce mathématicien passionné d’astronomie a laissé une série d’instruments faits de gré et de marbre tels que le Samrat Yantra pour mesurer la distance et le diamètre du soleil ou encore le Ram Yantra qui étudie le mouvement des étoiles.

Une visite royale au City Palace

Le City Palace ou Chandra Mahal fait partie du quartier administratif conçu à l’époque de Jai Singh II. Il couvre 1/7ème de la surface de la ville et on y découvre une architecture de style à la fois moghol et rajpoute. La visite est limitée à certains endroits car le palais est encore, de nos jours, la résidence de la famille royale.

Après avoir franchi l’entrée du City Palace, on traversera le Diwan- i -Khas, ancienne salle d’audience ouverte sur l’extérieur et soutenue par une double rangée de piliers en marbre installée sous des arcs. Les deux énormes jarres en argent massif qui s’y trouvent ont été classées par le Livre Guinness des records. En 1901 elles ont même voyagé jusqu’à Londres, remplies d’eau sacrée du Gange. Elles sont surveillées de près par des gardes coiffés de turbans rouges qui ne demandent qu’à être photographiés !

La Pritam Niwa Chowk, cour intérieure du palais, vous étonnera pour la couleur pastel de ses portes et quatre fresques décoratives représentant des paons à la robe bleue. Cet oiseau, originaire d’Inde, symbolise l’immortalité.

J’ai tout particulièrement apprécié le musée du City Palace qui expose une collection de textiles, peintures et costumes de maharajas dont des tenues de polo « vintage » !

Afin de poursuivre cette incursion dans le quotidien des maharajas parés de leurs bijoux étincelants il vous faudra pousser la porte du Gem Palace sur Ismail road, l’artère où s’alignent les très réputés joailliers de Jaipur….

Les gemmes de Jaipur

L’Empire moghol a constitué un véritable trésor avec des joyaux amassés lors de ses conquêtes en Inde. Akbar, fils d’Humâyûn, sera considéré comme le plus grand des Moghols qui régnèrent sur l’Inde. Les joailliers ont façonné des gemmes pour les souverains en exaltant ainsi leur puissance. Mais les Moghols furent également les précurseurs de techniques ancestrales telles que celle du sertissage invisible ainsi que l’art d’incruster les pierres précieuses grâce à la technique du kundan toujours utilisé de nos jours par les joailliers de Jaipur.

Dans les anciennes traditions indiennes de gemmologie, on considérait que les gemmes avaient des vertus curatives (les boucles d’oreille des maharajas servaient entre autres à réguler le flux sanguin) et étaient également associées aux astres. La famille Kasliwal assure depuis 14 générations la fabrication des bijoux des maharajas au Gem Palace. La particularité de ce joaillier est de n’avoir établi aucune mise à distance entre les pierres précieuses et les clients potentiels. Ici on vous reçoit autour d’un masala chai en vous présentant dans le creux de la main des pièces aux tarifs parfois inavouables ! Vous pourrez y apprendre l’histoire de bijoux historiques que l’on vous sortira volontiers des vitrines et avec un peu de chance vous aurez droit à la visite des ateliers de fabrication aux étages supérieurs.

Le Raj Mandir, joyau du cinéma indien

La fierté de Jaipur réside également dans la création en 1976 du cinéma Raj Mandir à la façade post moderniste. Le spectacle commence une fois franchie l’entrée menant au hall du cinéma. L’aménagement des lieux est grandiose, ressemblant au foyer d’un opéra serti de néons et de moulures en stuc.

Ici transitent pas moins de 1300 personnes par séance avec 5 catégories de places portant chacune un nom de pierre précieuse. L’ambiance est dans la salle où les films bollywoodiens durent pas loin de 3 heures avec un entracte. Les familles apportent leur pique-nique et on devra s’habituer aux multiples smartphones sans cesse allumés et aux commentaires qui fusent au cours de la projection. J’ai eu l’occasion d’y voir le film Octobre  un joli mélo entièrement en Hindi !

Article rédigé par Katherine Hibbs © K.Hibbs – Toute reproduction interdite

La vie en rose à Jaipur
Parallels and Meridians

About the Author

By pandm / Administrator

Follow pandm
on Jun 11, 2018

Conseil gratuit
Recevez un devis gratuit de notre expert pour votre séjour personnalisé
Avis voyageurs Lisez les commentaires de nos voyageurs

NE MANQUEZ JAMAIS NOS OFFRES – AIMEZ NOTRE PAGE & ABONNEZ-VOUS