drukpa-monk

Bouddhisme : le mode de vie des Drukpas du Bhoutan

Pris en sandwich entre les montages, Paro International Airport devient clairement effrayant quand on est sur le point d’y atterrir. Outre le fait de devoir éviter les périlleux sommets montagneux et gérer la baisse de pression atmosphérique, le pilote doit avant tout prendre en considération la minuscule piste d’atterrissage de l’aéroport. Il paraît qu’uniquement huit pilotes, dans le monde entier, sont entraînés et compétents à l’atterrissage à Paro.

C’est d’ailleurs certainement la raison pour laquelle le jeune homme assis à côté de moi était concentré à rouler son chapelet. J’aurais peut-être dû réciter une de ses prières avec lui…

Enfin au sol. Nous sommes tous sortis de l’avion par une toute petite passerelle, surpris par un vent frais: bienvenue au pays du dragon tonnerre !

Le Bhoutan est un royaume où culture et tradition, judicieusement préservés, rencontrent et côtoient la mondialisation. Le bonheur y est une valeur à part entière et le bouddhisme n’est pas pratiqué comme une simple religion: c’est un réel style de vie.

Sous un cyprès, un monument historique (j’ai appris plus tard qu’il s’agissait d’un chorten – ou stupa), où une jeune femme fait tourner les moulins de prière.

Pour qui peut-elle bien prier ? Je tentais de me mettre dans sa tête: un enfant ? Un travail ? Ou une sorte de révélation ? Quelque soit la raison de sa révérence, j’ai ressenti le besoin de m’avancer vers cet endroit sacré, et d’y rendre mes propres hommages.

“[Nom de sa religion] est un style de vie”

Cette phrase sonne comme un cliché ! Pourtant, être face aux scènes quotidiennes bhoutanaises ne peut donner que du sens à la citation. Je ne pratique aucune religion, mais les rues du Bhoutan, imprégnées par les traditions et la culture, ont su me toucher. Je crois que ce qui m’a le plus fascinée sont ces petits drapeaux de prière multicolores flottant fièrement autour des villages et des sites sacrés.

Les drapeaux de prière sont réputés pour apporter bonheur et prospérité. Ils ont également pour rôle d’éclairer les âmes des défunts, et ainsi leur éviter une réincarnation négative. On les trouve le plus souvent sur les ponts, aux sommets des montagnes, dans les lieux spirituels et parfois à l’avant des maisons. La croyance dit qu’au fur et à mesure que le vent souffle, les prières sont envoyées, puis exaucées. Si l’une des prières inscrites sur les drapeaux disparaît, cela signifie qu’elle est sur le point d’être exaucée.

Le Bhoutan a quelque chose de plus, quelque chose de prenant, d’hypnotisant ; quelque chose qui change une personne cynique et lui fait réaliser qu’une religion est parfois bien plus qu’une simple religion. Je ne peux pas expliquer avec précision de quoi il s’agit… Peut-être la nature verdoyante et apaisante qui domine le pays, le bonheur qui émane des sourires des bhoutanais, ou encore leur total dévouement au bouddhisme. Quoiqu’il en soit, les Drupkas ont fait de leur religion un mode de vie.

Loin des stéréotypes, c’est définitivement une atmosphère à découvrir au moins une fois dans sa vie.

Bouddhisme : le mode de vie des Drukpas du Bhoutan
Parallels and Meridians

About the Author

By admin / Administrator

Follow admin
on Jan 31, 2016

Sans commentaires

Laisser une réponse

Conseil gratuit
Recevez un devis gratuit de notre expert pour votre séjour personnalisé
Avis voyageurs Lisez les commentaires de nos voyageurs

NE MANQUEZ JAMAIS NOS OFFRES – AIMEZ NOTRE PAGE & ABONNEZ-VOUS