BAREFOOT-GARDEN-CAFE-SRILANKA

Un océan de saveurs – barefoot café

C’était mon dernier jour à Colombo. Vu que j’avais un train à prendre dans la soirée, j’ai pensé qu’il serait judicieux d’essayer le fameux Barefoot Café – qui m’avait été recommandé par tant de personnes. J’ai quitté l’hôtel, pris la route et fini par arriver devant un très vieil immeuble, surplombé d’une grande cour. Ce jardin dont émanait un parfum de frangipanes était un restaurant à ciel ouvert, entouré de palmiers et, dans un coin : un petit concert de jazz.

Une aura particulière se dégageait de cet endroit, dont l’ambiance était indéniablement différente de la Galle Road sur laquelle il se situait. Un hameau de paix!
Je me suis alors aventuré dans cet oasis, et ai été informé que je n’aurai une table que dans une quinzaine de minutes. Je n’ai jamais été de nature très patiente, donc décidais de jeter un coup d’oeil à la boutique du café. Un magasin atypique, où trouver des superbes cadeaux pour tout son entourage: un étalage unique de tissus multicolores brodés à la main, des livres sur le Sri Lanka, des jouets fait-main, et d’autres cadeaux trônaient sous mes yeux. J’ai pu acheter quelques petites surprises en tentant de n’oublier personnes. Les 15 minutes les plus courtes de ma vie, avant de me retrouver assis à ma table.
La quiche Lorraine faisait partie des trois plats du jour, et je n’ai pas hésité une seule seconde en imaginant son bacon. Pour accompagner le tout, j’ai commandé la fameuse bière de gingembre faite maison. L’attente était un peu longue, ce qui était compréhensible au vu du nombre de clients. J’ai d’ailleurs été impressionné par les serveurs qui étaient en sous-effectif ce soir là, et réussissaient à gérer toutes les tables en respectant chacune des commandes.

Finalement, une énorme part de quiche est arrivée dans une savoureuse crème faite de fromage et de bacon. La première bouché m’a clairement réveillé….
C’était juste un délice!
Le chef cuisinier avait judicieusement ajouté un peu de salade en accompagnement, juste de quoi me faire déculpabiliser de la quiche que je venais d’engloutir.
La bière se mariait à merveille avec le plat, et le jazz joué en direct ajoutait la touche pour faire de ce moment le diner parfait.

Malgré le plat copieux, je ne pouvais pas résister à la tentation du dessert, et commandais la spécialité du chef. Pas de place pour la déception : le serveur est arrivé avec une appétissante assiette qui comprenait une crème brûlée et une tarte aux amandes caramélisée. La crème brûlée faisait partie des meilleures que j’avais pu gouter, avec la petite couche de caramel – celle que l’on fissure avec sa cuillère et qui se mélange à la crème avec perfection… Ce que j’ai vraiment apprécié est que la crème n’était pas trop sucrée, le chef semblant avoir fait le dosage parfait.

La tarte aux amandes caramélisée accompagnée d’une boule de glace pour l’effet chaud-froid, était tout aussi bonne. Même si je ne suis pas un grand fan des amandes, le caramel a su me convaincre.
Ce moment passé au Barefoot Café était la meilleure façon de clôturer mon séjour à Colombo. J’ai pu me poser, me remplir le ventre et apprécié de la bonne musique.

Je pensais en toute honnêteté que le Barefoot Café était juste un de ces lieux en vogue, mais à la seconde où j’ai goûté à mon plat, j’ai juste été envahi par la variété des saveurs. Ce n’est donc pas uniquement un lieu en vogue, mais une valeur sûre pour un diner inoubliable.

C’était l’heure d’aller prendre mon train, mais j’étais déjà convaincue que n’importe laquelle de mes prochaines visites à Colombo sera faite d’une pause au 704 Galle Road, Colombo.

Un océan de saveurs – barefoot café
Parallels and Meridians

About the Author

By admin / Administrator

Follow admin
on Jan 31, 2016

Sans commentaires

Laisser une réponse

Conseil gratuit
Recevez un devis gratuit de notre expert pour votre séjour personnalisé
Avis voyageurs Lisez les commentaires de nos voyageurs

NE MANQUEZ JAMAIS NOS OFFRES – AIMEZ NOTRE PAGE & ABONNEZ-VOUS